Le secteur agroalimentaire en 2021

L’industrie agroalimentaire est une chaîne de valeur hautement intégrée, allant de l’agriculture à la transformation des aliments, y compris les boissons alcoolisées et non alcoolisées.  En 2021, le secteur est confronté à des défis importants.

Les ventes agroalimentaires mondiales en 2020 s’élevaient à 6 600 milliards de dollars, soit une augmentation de +0,5 % par rapport à 2019, avec des exportations des pays émergents en hausse.

La fabrication de produits agroalimentaires sera une priorité dans les décennies à venir, car le défi consiste à répondre à la demande mondiale, en plus d’approvisionner le puissant secteur de la vente au détail (alimentaire). Historiquement, l’industrie agroalimentaire a peu souffert de l’incertitude, grâce à une consommation régulière alimentée par l’augmentation de la population mondiale et du revenu disponible. Par ailleurs, après deux années de pénurie, l’agriculture a commencé à bénéficier de la reprise des prix des produits alimentaires de base, notamment des céréales, qui ont enregistré une hausse de +19% en glissement mensuel à la fin du mois de décembre 2020.

Cependant, de nouvelles tendances modifient le mode de fonctionnement du secteur agroalimentaire et la place des priorités stratégiques. Dans l’ensemble du segment agricole, les applications des technologies numériques permettent de remédier aux défaillances du marché et de faciliter l’intégration des agriculteurs dans les chaînes de valeur en réduisant les coûts d’information et de transaction.

Les préférences des consommateurs vont également vers des produits plus locaux, ce qui met la pression sur les fabricants de produits alimentaires qui doivent investir dans de nouvelles lignes de produits. En outre, les entreprises de produits alimentaires emballés continuent de se battre avec un pouvoir de fixation des prix limité et des coûts de transport en hausse que les détaillants refusent catégoriquement de prendre à leur charge, alors que le canal de distribution en ligne gagne en popularité auprès des consommateurs finaux. En outre, le secteur doit également tenir compte de la manière dont le changement climatique peut affecter le rendement des cultures.

L’impact de COVID-19 sur le secteur agro-alimentaire

L’épidémie a perturbé la croissance régulière du commerce mondial et mis les chaînes d’approvisionnement agroalimentaires sous pression, notamment dans le segment des boissons. Toutefois, l’impact sur le secteur agroalimentaire dans son ensemble devrait rester modéré, ce qui est réaffirmé par les bons résultats financiers publiés récemment par les principaux fabricants agroalimentaires.

La crise sanitaire a eu un double impact sur le secteur : les livraisons de nourriture en ligne explosent tandis que le secteur doit faire face à la fermeture de restaurants et de cafés. Cependant, les acteurs de l’agroalimentaire sont enfin confiants quant aux conséquences à venir de la demande refoulée, notamment pour les boissons.

La taille du marché américain, estimée à environ 1 000 milliards de dollars l’année dernière, pourrait enregistrer un taux de croissance annuel composé de plus de +3% à partir de l’année prochaine. D’un autre point de vue, le sous-secteur agricole a été confronté à des défis uniques dans la prévention et le contrôle de la propagation du COVID-19 en raison de la nature de ses activités. Les ventes de boissons gazeuses ont augmenté au cours de cette période, tout comme les produits d’épicerie qui restent une priorité du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire au niveau national.

Les modèles émergents semblent renforcer les tendances existantes, telles que l’augmentation de la demande de produits alimentaires locaux, le raccourcissement des chaînes d’approvisionnement et la vente de produits alimentaires en ligne. Alors que les acteurs de l’agroalimentaire continuent de s’interroger sur l’équilibre entre efficacité et résilience face au ralentissement économique, un processus de délocalisation des activités de transformation des produits alimentaires et des boissons pourrait suivre.

Les atouts du secteur agroalimentaire en 2021

Perspectives favorables à long terme en raison de la croissance de la population mondiale.

    La demande agroalimentaire est stimulée par la nouvelle classe moyenne asiatique et l’augmentation des revenus disponibles.

    Les performances financières des entreprises de boissons sont en moyenne assez bonnes au niveau mondial.

    Résilience aux périodes de récession dans les économies matures.

    Une forte demande du marché de niche pour les aliments biologiques et les principes d’agriculture responsable.

Les défis du secteur agroalimentaire en 2021

    La maturité du marché dans les économies avancées entraîne une forte concurrence sur les prix.

    Les transformateurs de produits alimentaires dépendent fortement de la distribution de détail hautement concentrée.

    Pouvoir de fixation des prix limité des fabricants de produits alimentaires vis-à-vis des grossistes et des détaillants.

    Les préoccupations environnementales liées à l’utilisation trop importante de pesticides et d’eau, ainsi que la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre en amont.

    Gestion irrégulière de la chaîne d’approvisionnement pendant la crise (pandémique).

    La sécurité alimentaire liée à l’évolution de la dynamique de l’offre et de la demande de denrées alimentaires au niveau local et mondial.

Traduction de l’article : https://solunion.com/el-sector-agroalimentario-en-2021-atento-a-los-cambios-en-los-habitos-de-consumo/