Géographie

L’espace défie le temps

La terre bouge, les territoires changent. Comment représenter le temps sur une carte ? Le passage du temps est bien difficile à matérialiser.

Si personne ne me demande ce qu’est le temps, je sais ce que c’est. Mais si on me demande de donner la définition du temps, j’en suis bien incapable disait saint Augustin.

De la même manière, les éditeurs cartographiques en sont réduits à actualiser les données de terrain le plus fréquemment possible : une carte n’est qu’une photographie d’un territoire à un moment donné.

La carte d’une situation présente est l’héritage d’un passé

L’analyse du territoire permet néanmoins de repérer le passage du temps, on retrouve des constantes dans l’occupation de l’espace. Prenons un seul exemple : la démographie européenne. La majeure partie de la population se concentre le long d’un axe qui court de Londres à Milan parce qu’il s’agit du premier territoire producteur de richesses en Europe. Il ne s’agit pas d’un hasard ou une nouveauté mais bien d’une situation héritée. Du XIIème au XVIIème, les pôles dominants (capitales économiques, financières et commerciales) en Europe sont successivement Gênes, Venise, Anvers puis Amsterdam : des villes, des ports, des lieux de manufacture (notamment dans le domaine textile) qui se développent le long de l’axe rhénan.

La représentation du temps à l’ère numérique

L’outil numérique bouleverse la représentation du temps sur une carte. Sur Google Earth, le temps défile. Prenons l’exemple de la construction du stade de Pékin pour les Jeux olympiques de 2008. L’icône Barre chronologique située dans la barre des tâches dans le coin supérieur gauche de l’écran permet de suivre l’évolution du territoire dans le temps et l’avancée des travaux du stade.

Le chantier du stade olympique de Pékin en avril 2006
Les JO de Pékin, c’est maintenant du passé. Et l’avenir, peut-on le représenter sur Google Earth ? Oui ! Tournons-nous maintenant vers les prochains Jeux olympiques qui se tiendront à Londres en 2012. Les principales infrastructures ont été achevées en 2010 et 2011.

Le Parc Olympique à Stratford, Londres

Seulement, la fin des travaux est si récente que le secteur du Parc olympique n’est pas du tout couvert par Google Street View.

Comment voir les bâtiments de plus près dans ces conditions ? En les modélisant sur le logiciel SketchUp, nous pouvons enfin les approcher.

A votre tour, dessinez votre future maison et représentez-la sur la carte. Défiez le temps !

Partagez votre avis / votre expérience !