Actualité

Ville-monde : la Une du siècle

La Une du siècle est parue à la fin du mois dernier (novembre 2011). La dernière fois qu’un tel événement s’était produit, qu’un trône passait d’une main à l’autre, c’était dans les années 1930. Presque un siècle.

La Chine s’est bel et bien éveillée, elle s’est même levée et a entamé sa marche jusqu’à faire éclore la nouvelle ville-monde : Shangaï. L’expression ville-monde ne souffre pas la demi-mesure : elle trône au centre d’un monde, celui de l’économie capitaliste.

A partir du XIVème siècle,  les principales villes d’Italie du Nord et des Flandres forment autant de systèmes capitalistes le long de l’axe rhénan. Elles s’affirment successivement pour devenir chacune leur tour le centre de l’économie capitaliste, la ville-monde.

Venise devient la ville-monde à partir de 1381, date à laquelle la Sérénissime l’emporte sur sa rivale gênoise. Devenue l’entrepôt à poivre importé d’Extrême-Orient par le Portugal, Anvers détrône Venise au XVIème siècle. Gênes parvient à devenir le centre distributeur des richesses espagnoles importées en Méditerranée : elle supplante Anvers dans les années 1550-1560. Ayant parvenue à imposer un monopole sur la majeure partie du trafic d’épices, Amsterdam devient ville-monde à son tour à partir des années 1590.

A partir des années 1780, la révolution industrielle bouleverse la donne. L’Angleterre et les Provinces-Unies s’industrialisent les premières. La défaite napoléonienne de 1815 donne l’avantage à Londres : elle devient la ville-monde du XIXème siècle. Un élément est notable : Londres n’est pas une ville-Etat mais la capitale d’un Etat-nation et d’un vaste empire colonial. En quelques siècles, le capitalisme a en effet gagné les provinces et ne s’est plus limité aux villes portuaires.

Désormais, un marché intérieur dynamique est essentiel à l’avènement d’une ville-monde.

Au cours du XIXème siècle et au début du XXème siècle, une ville assoit sa prééminence sur un marché intérieur de plus en plus important à mesure que les Etats rejoignent l’Union : New York City. A la faveur de la crise de 1929, elle devient la nouvelle ville-monde à partir des années 1930, et s’affirme au lendemain de la Seconde guerre mondiale. A partir de 1945, la communauté internationale envisage en effet son avenir commun à New York, siège de la nouvelle Organisation des nations unies.

2011 marque-t-elle un changement de ville-monde ? La lecture historique semble montrer que le transfert d’une ville-monde à une autre s’est souvent opéré en période de crise…

Partagez votre avis / votre expérience !